Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 09:00


Souvent on s'interroge : pourquoi Lucas de Néhou ? La réponse ne semble pas si évidente. Vois le travail de Mme Henriette Lepetit " Sur les traces de la Manufacture des GLaces -Tourlaville 1667-1830" publié en 1987 par les Amis du Musée de la Glacerie.

Pour une meilleure lecture cliquer : link
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 11:01
Archives départementales de la Manche.

Minutier de Saint-Sauveur-le-Vicomte

5 E 11796

Acte du 20 octobre 1641. Fut present en sa personne Cardin Houyvet fils Guillaume de la paroisse de Néhou lequel de sa bonne volonté a vendu quitté et delaisse affin d'héritage pour luy et pour ses hoir à Jeanne Doguet fille de Pasquet Doguet de ladicte paroisse de Néhou ici present et acceptant scavoir la somme de quatre livres tz de rente ... a prendre scavoir sur Guillaume Travers fils Pierre dud. lieu de Néhou

Note : Cardin Houyet est marié à Louise Travers, "sa femme aujourd'hui décédée" (sic)
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 10:54
Archives départementales de la Manche.

Minutier de Saint-Sauveur-le-Vicomte

5 E 11796

Acte du 26 août 1641. Fut present Robert Delauney filz Jean de la paroisse de Néhou, héritier en sa partie à cause de sa mère Vve deffunct Philippot Cardinne dud. lieu de Néhou lequel en ceste qualite a rfecongneu avoir vendu et par ce present ... afin d'heritage tant pour luy que pour ses hoirs a Cardin Lebouyer fils Estienne dud. Néhou present et acceptant tant pour luy que pour ses hoirs c'est a scavoir trois champs de terre .... au Val de Néhou....
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 14:14
Jules Barbey d’Aurevilly

Les bancs d’église.

Eglise de Néhou

Un prêtre marié. 1879



« La féodalité, qui fit les hommes plus grands que nature, avait trouvé moyen d’ajouter au plus beau sentiment qui soit parmi eux – l’amour des enfants. Le dimanche dont il est question, le vicomte Ephrem, venu en char à bancs du manoir de Néhou à l’église, parut de bonne heure à la messe dans ce banc seigneurial que la Révolution avait fermé, mais que certaines paroisses où tout respect pour les anciennes coutumes n’était pas aboli avaient rouvert à leurs seigneurs. Innocent privilège qui consolait ces grands cœurs de la perte de tous les autres.

D’ailleurs, qui aurait osé, à Néhou, interdire au vicomte, à celui qui portait le nom de la paroisse, l’entrée de son banc séculaire, ces quatre planches de chêne où, de génération en génération, les Néhou venaient, sur le corps de plusieurs de leurs ancêtres, enterrés là, s’agenouiller humblement devant Dieu ?

Le banc des Néhou, comme presque tous les bancs seigneuriaux, du reste, était placé dans le chœur de l’église – du côté droit, et posé de manière qu’on vît également sans se retourner et le prêtre qui officiait à l’autel et les fidèles priant dans la nef.


L’église de Néhou, comme toutes les églises de village, n’avait que des bancs et quelques chaises, mais en petit nombre.


Lorsque la messe fut finie, Néel reconduisit son père à l’échalier du cimetière où son char à bancs l’attendait… »


Un prêtre marié, chap. VII, p. 933, 934 & 935

Jules Barbey d’Aurevilly,  Un prêtre marié, Œuvres romanesques complètes, tome 1, Paris, Gallimard, Collection Bibliothèque de la Pléïade, 1964.

Merci à Jimmy Katz d'avoir bien voulu nous rappeler cette description de Barbey à propos des bancs d'église.
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 18:49


Le Crédit agricole de Saint-Sauveur-le-Vicomte apporte son soutien aux Amis de l'ancienne baronnie de Néhou. Réponse du président au président du CA du Crédit agricole. Samedi 14 décembre 2008

Voir album sur le blog-notes : photos des vitrines où se trouvent désormais exposées de façon permanente les poteries de Néhou issues des collections Dalarun acquises par le Conseil général de la Manche.
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 13:50
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 18:23
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 19:19


Notices nécrologiques in Bulletin de l'instruction primaire de la Manche N° 3 - 15e année- 1895

Il s'agit de la famille TRAVERS dit Le Vrétot.

Elle est née à Néhou le 22 juillet 1839.

Sa soeur Euphrasie, Virginie, Augustine, née à Néhou le 26 mai 1844 est décédée à Périers le 29 avril 1926. Institutrice, officier d'Académie.

Toutes les deux filles de Jean, Louis, François TRAVERS et de Marie, Rosalie SCELLES (domestiques, journalier, cultivateur)

Leur nièce, Maria, Marguerite, Armandine TRAVERS, née le 2 juin 1877 à Néhou, officier d'Académie, officier de l'Instruction publique, fille de Jean, Bernard, Mathieu TRAVERS ( Conseiller municipal St Jacques de Néhou) et de Marie Euphrosine LELUAN, a dirigé le Cours complémentaire de Périers de 1922 à 1934.
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 11:34
Photos à consulter sur ce blog-notes
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 11:01



La lettre des Amis de l'ancienne baronnie de Néhou est sortie à l'occasion de l'assemblée générale du 28 novembre 2008.


Au sommaire de ce 8 pages réalisé par Gisèle Qettier :


- Néhou dans la littérature

- Louis Beuve, sa relation privilégiée avec les potiers de Néhou (suite)

- Eugène Adam dit Lanti (1ère partie)

- Une monographie de 1913 retrouvée à Saint-Jacques-de-Néhou.

- Le cimetière, une terre de montrontais

- Le barbier de Monroc de Charles Frémine.


Elle est en cours de diffusion gratuitement aux adhérents à jour de leur cotisation.


Elle peut être acquise auprès de la secrétaire, Nelly Launay, (launelly@orange.fr ou 02 33 41 89 61),  au prix de 2 euros (hors frais d'envoi).

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou