Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 19:22

En feuilletant les registres paroissiaux de Cérences, a été trouvé, cote 5 MI 1427, vue 76/288, le mariage suivant :

Cérences, le 16 novembre 1720.

DOGUET Jacques, fils de Robert DOGUET et de Marguerite TRAVERS de Néhou

avec :

LEGENDRE Françoise, fille de feu Jean LEGENDRE et de Charlotte MESNAGE de Cérences,

demeurant tous les deux à Saint Servan, diocèse de Saint-Malo.

Présence : Urbain LEGENDRE, frère de l’épouse.

Seul Jacques DOGUET signe, les autres marquent.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 09:20

Le dimanche 2 août de 10 heures à 18 heures et le lundi 3 août de 9 heures à 18 heures, à Bricquebec (Manche), allée Matignon, se déroulera un Marché des potiers avec expositions, vente, animations gratuites. Les Amis de l'ancienne baronnie de Néhou participent, aux côtés d'associations amies, à l'organisation de cette manifestation. L'affiche représente d'ailleurs l'un de ces potiers de Néhou sur le marché de Bricquebec selon un tableau de Lucien Goubert. Une exposition des œuvres de ce peintre se tiendra, en même temps, à la salle Jean Eliard.

Un "Marché des potiers" à Bricquebec (Manche), 2 et 3 août 2015
Un "Marché des potiers" à Bricquebec (Manche), 2 et 3 août 2015
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 16:28

AMIS DE L'ANCIENNE BARONNIE DE NEHOU.

Assemblée générale du 28 novembre 2014 à Saint-Jacques-de-Néhou, suivie d'une conférence de Patrick Fissot : "sortir de la guerre, revivre au quotidien".

Le président.

Article paru dans la Presse de la Manche

Article paru dans la Presse de la Manche

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 09:17

SAMEDI 4 OCTOBRE 2014,

LES AMIS DE L’ANCIENNE BARONNIE DE NEHOU

proposaient, dans la salle polyvalente de Saint-Jacques-de-Néhou, une conférence sur

LES MONUMENTS AUX MORTS

Anne-Sophie GRIMARD, Conférencière attachée au « Pays d’Art et d’Histoire » du Clos du Cotentin, captivait son auditoire avec un exposé précis, bien documenté, agrémenté d'un instructif diaporama.

Cette conférence entrait dans l'ensemble des activités de l'association consacrées cette année au centenaire de la Guerre 1914-1918. La prochaine conférence aura lieu le mois prochain. Rendez-vous est donné, le vendredi 28 novembre, dans cette même salle, cette fois sur le thème : "sortir du conflit, réapprendre à vivre" avec Patrick Fissot. A cette occasion, paraîtra la lettre des Amis de l'ancienne baronnie de Néhou n° 12, consacrée aux morts pour la France des deux communes de Néhou et de Saint-Jacques-de-Néhou.

Conférence à Saint-Jacques de Néhou, Anne Sophie Grimard, la conférencière et le public attentif. Clichés Yves Marion, 4 octobre 2014
Conférence à Saint-Jacques de Néhou, Anne Sophie Grimard, la conférencière et le public attentif. Clichés Yves Marion, 4 octobre 2014
Conférence à Saint-Jacques de Néhou, Anne Sophie Grimard, la conférencière et le public attentif. Clichés Yves Marion, 4 octobre 2014

Conférence à Saint-Jacques de Néhou, Anne Sophie Grimard, la conférencière et le public attentif. Clichés Yves Marion, 4 octobre 2014

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 21:28
"Les Normands à la conquête de la Sicile", conférence mercredi 8 octobre, Avranches
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou AMOPA Manche
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 21:24
Conférence SAHM Valognes 8 octobre 2014
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 08:36

SAMEDI 4 OCTOBRE 2014

LES AMIS DE L’ANCIENNE BARONNIE DE

NEHOU

Vous invitent à une conférence sur

LES MONUMENTS AUX MORTS

Animée par Anne-Sophie GRIMARD

(Conférencière attachée au « Pays d’Art et d’Histoire » du Clos du Cotentin)

Rendez-vous à 15 heures à la salle polyvalente de

SAINT-JACQUES DE NEHOU

Le verre de l’amitie vous sera offert à l’issue de cet exposé

"Les monuments aux morts", conférence à Saint-Jacques de Néhou (Manche) le 4 octobre 2014
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 16:57

Beaucoup demandent ce qu'il faut lire pour  mieux connaître Néhou et son histoire.

A recommander :

l'histoire de la paroisse de Néhou,

la réédition récente de l'ouvrage de l'abbé LEBREDONCHEL , soit à commander au Livre d'histoire soit à trouver dans les librairies de Saint-Sauveur-le-Vicomte, de Valognes ou directement à Néhou.



 

 Site à consulter : http://www.histo.com/

 

Maj le 8 janvier 2014

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 12:45

img075

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 09:24

Deux communes sur le territoire de Néhou en 1899 : une disposition administrative d’aménagement du territoire.

Le 8 septembre 1897, GARNIER, agent-voyer cantonal de Saint-Sauveur-le-Vicomte,  à la demande du préfet de la Manche pour instruire la question relative à la création de deux communes sur le territoire de Néhou, remet un  dossier destiné « à éclairer le préfet sur la situation.» Il se compose de cinq pièces dont cette carte « des biens communaux indiquant leur situation dans chaque secteur et les délimitations des deux communes nouvelles. »

La délimitation proposée par l’agent-voyer, résultat d’une étude très précise sur la répartition la plus équitable possible des biens communaux, marais et landes, est, à quelques variantes près, celle retenue lors du vote par la Chambre des députés du projet n°434 remis le 25 mai 1899. Le texte est adopté le 12 juin 1899 et publié au Journal officiel le lendemain. La loi d’intérêt général est promulguée par le Président de la République, Emile LOUBET, le 6 août de la même année. Huit jours plus tard, le préfet de la Manche nomme, pour chacune des deux nouvelles communes ainsi créées, des administrateurs provisoires

Cette disposition législative ne manque pas, encore aujourd’hui, d’interroger à en croire les nombreuses sollicitations qui s’expriment pour traiter cet aspect particulier de l’histoire locale.

L’entreprise d’apparence est aisée. La matière est présente. Il suffit de la restituer. Il n’est, par exemple, que de reproduire la monographie paroissiale rédigée par l’abbé LAMY, curé de Néhou de 1889 à 1915 ou bien de suivre la thèse soutenue par l’abbé HARIVEL, curé de Saint-Jacques-de-Néhou, dans son ouvrage au caractère revendicatif affirmé. Facile. A moins de préférer reprendre les témoignages souvent railleurs relatés dans la presse de l’époque collationnés dans une plaquette localement bien connue.

Cette facilité d’apparence est franchement trompeuse.

Reproduire la monographie paroissiale, c’est accepter le parti-pris ecclésiastique au demeurant partisan et a fortiori partial. L’auteur en est parfaitement conscient. Honnête. Il met en garde lui-même le lecteur : « …qui raconte les événements auxquels il a pris part est exposé à les juger mal… » Cet avertissement vaut leçon de prudence.

Suivre l’abbé HARIVEL, un « Ami de l’histoire » qui,  selon la formule d’André ROSTAND, « manque de (la) sérénité scientifique recommandée même aux amateurs », c’est continuer d’entretenir la polémique qu’il a lui-même introduite. Inutilement. La démarche s’est trouvée déboutée à l’issue d’un conflit pathétique qui ne s’estompera qu’avec sa disparition en 1941.

Enfin, s’appuyer sur les articles de presse de l’époque pour la plupart marqués au coin de la dérision, c’est ajouter du ridicule au burlesque.

Néhou n’est pas Clochemerle ! Avancer complaisamment des difficultés d’entente entre personnes, habitants ou populations pour expliquer la situation résiste mal à l’analyse. Il est, en effet, inconcevable, de penser un seul instant que cette raison ait pu être suffisante pour mobiliser la Représentation nationale. On sait d’expérience qu’il en faut davantage ! A l’évidence, l’affaire est d’une toute autre nature. Il s’agit d’une disposition d’aménagement du territoire et de découpage administratif qui mérite assurément mieux que ce qui en est généralement dit.

Des recherches nouvelles amènent aujourd’hui à reconsidérer la question sous un jour nouveau.  Il convient désormais d’aborder cette disposition qui a conduit le législateur à créer en 1899 deux entités distinctes sur un même territoire communal,  le plus objectivement possible, sans partialité, avec une rigueur soutenue pour ne pas éviter de retomber dans les approximations partisanes, les polémiques et les railleries du passé.

Toutes ces approches antérieures doivent être vigoureusement critiquées voire délibérément rejetées pour se tourner résolument vers une étude sérieuse, intègre  et objectivement documentée afin de tenter de restituer la vérité de ce qui relève essentiellement d’une disposition administrative et politique.

La question est maintenant à l’ordre du jour pour être prochainement traitée.

 

 

Les Amis de l’ancienne baronnie de Néhou

Janvier 2008

 

 article mis à jour le 1er juillet 2013

 

 

Monographie paroissiale de Néhou. Archives départementales de la Manche. Cote : 7 J 49

Abbé Auguste HARIVEL, Notre-Dame de Montrond au Prieuré du Belarbre continuée par l’église paroissiale de Saint-Jacques-de-Néhou, Coutances, Imprimerie Notre-Dame, 1934, 242 p.

Cité par le Dr Michel Guibert dans l’édition annotée du Voyage archéologique dans la Manche de Charles de Gerville, Saint-Lo, Société d’archéologie et d’histoire de la Manche, 1999, p.234

Gabriel CHEVALLIER, Clochemerle, 1934.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Amis de l'ancienne baronnie de Néhou