Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 11:07

Je recherche toujours le numéro du 7 avril 1923 du journal "EVE, journal féminin illustré du dimanche" dirigé par Francis Foussarigues, ou sa numérisation, notamment d'un article bien spécifique. Merci de bien vouloir me contacter ou m'indiquer comment me le procurer.

Recherche journal "EVE" du 7 avril 1923
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Recherches historiques
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 14:31

Les Archives départementales de Seine-Maritime, le Grand Réseau de Recherche Culture et Société en Normandie, le Groupe de Recherche d’Histoire de l’Université de Rouen et l'Institut Universitaire de France organisent une journée d'études "Femmes, droits, travail" le 13 mars 2015 à l'occasion de l'inauguration de l'exposition "*Femmes au

travail"* (13 mars-26 juin 2015).

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 19:36

Vu dans Ouest-France de ce jour.

La médiathèque municipale dispose désormais d'un nouveau blog. Il a l’avantage de la rendre plus visible aux yeux de ses usagers, mais aussi des autres.

S’il vaut mieux le mettre dans ses favoris, tellement son nom est long, le nouveau blog de la médiathèque municipale de Fontaine-Étoupefour a l’avantage de la rendre plus visible aux yeux de ses usagers, mais aussi des autres.Jusqu’à maintenant, la médiathèque disposait d’un espace sur le site internet de la commune. « Cet espace sera toujours disponible mais, en créant notre propre blog, nous avons voulu être plus proches des personnes qui fréquentent notre structure », souligne Aurélie Marolle, responsable de la médiathèque.

Adresse du blog, http://blogmediathequefontaineetoupefour.blogspot.fr

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Informations
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 14:13

Dix ans de la Loi du 11 février 2005 : l'école inclusive, une dynamique qui s'amplifie
Communiqué de presse - Najat Vallaud-Belkacem - 11/02/2015

PARTAGER CETTE PAGE

Dix ans après l’adoption de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, Najat Vallaud-Belkacem tient à souligner l’engagement du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en faveur de la scolarisation des élèves et des étudiants en situation de handicap.

La loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013 a reconnu le principe d’une école inclusive. De récents textes réglementaires permettent une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des élèves et des étudiants en situation de handicap.

La forte progression du nombre d’enfants scolarisés - de 126 000 en 2006 à 260 000 en 2015 - illustre pleinement l’engagement du ministère. La loi de 2005 prévoit que l’Éducation nationale scolarise tous les enfants en situation de handicap dans l’école la plus proche de leur domicile ou assure, le cas échant, leur scolarisation dans des établissements adaptés. En 9 ans, le nombre d’enfants scolarisés a doublé et il continue chaque année d’augmenter de plus de 10 %.

Parmi ces 260 000 élèves, certains sont accompagnés par près de 70 000 personnes qui assurent les missions d’auxiliaire de vie scolaire. La formation de tous ces personnels a été renforcée, et parmi eux, les 2 000 accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) ont vu leur statut évoluer. Après 6 ans d’exercice en CDD, ils bénéficient désormais d’un CDI de droit public.

A l’occasion de la conférence nationale du handicap du 11 décembre dernier, le ministère a réaffirmé son engagement en faveur d’une école inclusive. A la rentrée 2015, 100 unités d’enseignement (UE) supplémentaires, actuellement situées dans les établissements médico-sociaux, seront relocalisées au sein même des établissements scolaires, ce qui portera leur nombre total à près de 300. Par ailleurs, 30 nouvelles UE Autisme seront ouvertes à la rentrée 2015 et 30 supplémentaires en 2016, portant à 90 leur nombre d’ici à la fin du quinquennat.

La même dynamique s’applique au sein de l’Enseignement supérieur. Entre 2005 et 2015 le nombre d’étudiants en situation de handicap est passé de 8 000 à 18 200, dont deux tiers bénéficient d’un accompagnement spécifique. D’ici trois ans, toutes les universités auront adopté un schéma directeur handicap.

Enfin et pour la première fois, le ministère de l’Éducation nationale a réalisé une enquête approfondie à partir des parcours de 10 000 enfants en situation de handicap : elle permettra de mesurer les effets de la Loi du 11 février 2005.

EN SAVOIR PLUS

Pages à consulter

L'École inclusive : une dynamique qui s'amplifie en faveur des élèves et des étudiants en situation de handicap
Dossier du 11 décembre 2014

À l'école et au collège, les enfants en situation de handicap constituent une population fortement différenciée scolairement et socialement
Note d'information de février 2015

La scolarisation des élèves handicapés

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 12:15

Paul-Jacques Bonzon, un ouvrage de référence pour les professionnels comme pour les amateurs et les passionnés

 

http://www.bonzon.fr/page4.html

La notoriété d’un écrivain se mesure souvent à une implantation durable de son nom et de son œuvre dans la mémoire collective au fil du temps qui passe. C’est sans doute encore plus vrai pour les lectures de l’enfance.

L’évocation du nom de Paul-Jacques Bonzon renvoie inéluctablement à la littérature pour la jeunesse, mais sans que l’interlocuteur parvienne toujours bien à en situer l’époque, hormis, bien entendu, chez les lecteurs les plus assidus des années quatre-vingts. Pour eux, pas de confusion possible : le nom de Paul-Jacques Bonzon est immédiatement associé à la série Les Six compagnons. Le succès rencontré alors auprès des jeunes lecteurs se traduit par un tirage à la hauteur de l’intérêt que suscite cette littérature. C’est par millions d’exemplaires que peuvent se compter les tirages. Il s’agit assurément d’une œuvre considérable.

Un tel succès mérite considération. D’autant que ce succès d’édition constitue un vrai paradoxe avec la relative discrétion dans laquelle se trouve aujourd’hui confinée cette imposante production. Situation que vient renforcer un autre paradoxe qui concerne non seulement le romancier mais aussi l’ensemble des écrivains pour la jeunesse de cette période. La littérature pour la jeunesse d’alors ne semble susciter, aujourd’hui, que peu d’intérêt. L’analyse des sources bibliographiques ne fait apparaître qu’un nombre restreint de mentions. Les études universitaires sont peu nombreuses. Une littérature qui, en quelque sorte, est délaissée, voire oubliée, comme mise au « purgatoire », selon l'expression d'une universitaire , spécialiste de la littérature pour la jeunesse.

Cependant, et c’est encore un autre paradoxe, ce ne sont pas les hommages qui ont manqué à Paul-Jacques Bonzon. Chaque sortie d’ouvrage est l’occasion de manifestations médiatisées, bien relayées par les points de distribution, les librairies, et la presse en général. Une notoriété acquise de son vivant qui se confirme largement après sa disparition. Tous ces hommages, au demeurant amplement mérités et justifiés, ne font souvent que reprendre les louanges déjà largement répandues, très fortement marquées par l’émotion, voire de la nostalgie, de ceux qui l’ont connu, des amis, des proches. Mais les éloges, aussi pertinents et émouvants soient-ils, ne sauraient constituer un appareil d’étude suffisamment fiable.

En cette année 2008, commémorative du centenaire de sa naissance, Paul-Jacques Bonzon, romancier pour la jeunesse parmi les plus représentatifs de son époque, mérite un hommage plus solide et plus durable. Son œuvre mérite bien une étude approfondie d’autant qu’elle vient à point nommé pour éclairer une période mal connue de l’édition pour la jeunesse. Paul-Jacques Bonzon, il faut bien le reconnaître, appartient désormais à l’histoire de la littérature pour la jeunesse. Il y tient une place essentielle. Il est de ces instituteurs d’après-guerre qui écrivent pour les jeunes qui sont aussi leurs élèves. Instituteur, hussard de la République, il est formé pour instruire le peuple. Il est de ces écrivains issus du monde des enseignants qui considère que la lecture instruit, ouvre au monde et aux autres. Paul-Jacques Bonzon se situe assurément dans la lignée des grands écrivains pédagogues.

Appartenant donc à l’histoire de la littérature pour la jeunesse, l’œuvre du romancier relève du patrimoine culturel français et se doit d’être analysée comme telle. Il fallait une étude; il fallait une recherche; il fallait un livre. Paul-Jacques Bonzon, l’instituteur, le pédagogue, l’écrivain, devient le pivot autour duquel s’organise la conception de cet ouvrage. Etude, plutôt que biographie, l’approche, mobilisant les instruments de la recherche, permet, au travers des nombreuses références, d’appréhender la vie quotidienne dans les institutions de formation des instituteurs dans les années 1925 ainsi que les conditions de vie dans les établissements de soins et de traitement des maladies pulmonaires qui sont, il faut le reconnaître, de véritables pépinières de talents. Les recherches entreprises permettent aussi de mieux connaître les conditions de l’édition au cours de cette première partie de la seconde moitié du vingtième siècle. Enfin, le travail s’est évertué, au-delà des titres emblématiques toujours avancés, à présenter une analyse complète et analytique de l’ensemble de l’œuvre de l’écrivain en se focalisant plus particulièrement sur les aspects davantage en relation avec ses départements d’origine et d’adoption que sont respectivement la Manche et la Drôme.

L’hommage ainsi rendu à l’instituteur et à l’écrivain, qui ne manquera pas de rappeler les souvenirs et les enchantements des lectures d’enfance et d’adolescence. Cet ouvrage vient à point nommé pour éclairer une période particulièrement riche de l’histoire de la littérature pour la jeunesse.

(Extrait de l'ouvrage " De la Manche à la Drôme, itinéraire de l'écrivain Paul-Jacques Bonzon, romancier pour la jeunesse", Eurocibles, Marigny (Manche), 2008, protégé par le droit d'auteur. Reproduction, totale ou partielle, interdite sans le consentement de l'auteur et de la maison d’édition).

Paul-Jacques Bonzon, un romancier pour la jeunesse
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Paul-Jacques BONZON Littérature pour la jeunesse
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 11:19

JORF n°0026 du 31 janvier 2015 page 1480
texte n° 12


DECRET
Décret n° 2015-85 du 28 janvier 2015 relatif à la composition et au fonctionnement de l'équipe pluridisciplinaire mentionnée à l'article L. 146-8 du code de l'action sociale et des familles

NOR: MENE1424195D

ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/1/28/MENE1424195D/jo/texte
ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/1/28/2015-85/jo/texte


Publics concernés : élèves en situation de handicap et leurs parents ; personnels chargés de missions d'aide aux élèves handicapés ; maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).
Objet : modification de la composition et du fonctionnement des équipes pluridisciplinaires au sein des MDPH pour les questions de scolarisation.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain du jour de sa publication.
Notice : le décret prévoit que, lorsque l'équipe pluridisciplinaire au sein des MDPH doit se prononcer sur des questions relatives à la scolarisation, elle comprend nécessairement au moins un enseignant du premier ou du second degré. Il précise également les conditions dans lesquelles certains experts peuvent apporter leur concours à l'équipe pluridisciplinaire, notamment les membres de la commission d'orientation vers les enseignements adaptés ou les professionnels de santé.
Références : les dispositions du code de l'action sociale et des familles modifiées par le présent décret peuvent être consultées, dans leur rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).
Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes,
Vu le code de l'action sociale et des familles, notamment ses articles L. 146-8 et R. 146-27 ;
Vu le code de l'éducation ;
Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu,
Décrète :

Article 1 En savoir plus sur cet article...


L'article R. 146-27 du code de l'action sociale et des familles est ainsi modifié :
1° Le premier alinéa est complété par la phrase suivante :
« Lorsqu'elle se prononce sur des questions relatives à la scolarisation, elle comprend un enseignant du premier ou du second degré. » ;
2° Le troisième alinéa est remplacé par les dispositions suivantes :
« Le directeur peut, sur proposition du coordonnateur, faire appel à des experts, notamment les membres de la commission départementale définie à l'article D. 332-7 du code de l'éducation, chargés d'apporter leur concours à l'évaluation réalisée par l'équipe pluridisciplinaire. » ;
3° Après le troisième alinéa, il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :
« A la demande de l'élève majeur, ou, s'il est mineur, de ses parents ou de son représentant légal, les professionnels dont le concours apparaît utile peuvent être invités par le directeur à contribuer aux travaux de l'équipe pluridisciplinaire. »

Article 2 En savoir plus sur cet article...


La ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 28 janvier 2015.


Manuel Valls

Par le Premier ministre :


La ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche,

Najat Vallaud-Belkacem


La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes,

Marisol Touraine


La secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion,

Ségolène Neuville

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 11:14

Texte de la question

M. Pierre Morel-A-L'Huissier attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur l'opportunité de désigner des référents « accueil et accompagnement des personnes handicapées » dans les établissements secondaires du second degré. Il souhaiterait interroger la secrétaire d'État sur la faisabilité de cette mesure.

Texte de la réponse

Le plan pluriannuel 2013-2015 d'insertion professionnelle des personnes handicapées du ministère chargé de l'éducation nationale prévoit la professionnalisation des correspondants handicap académiques chargés de l'accompagnement des personnes en situation de handicap. C'est ainsi qu'une lettre de mission signée par le recteur désigne officiellement chaque correspondant et précise l'ensemble de ses missions. Ce correspondant, interlocuteur privilégié des agents en situation de handicap, est chargé d'élaborer et de mettre en oeuvre un plan d'actions académiques portant sur tous les aspects relatifs au handicap : recrutements, recensement, aménagements, formations, informations, sensibilisations, reconversions, suivi des crédits dédiés au handicap, partenariats, etc. En 2013, il a été demandé à chaque inspecteur d'académie-directeur académique des services de l'éducation nationale, de désigner un correspondant au niveau de chaque département. Ce réseau, qui doit comporter également des personnes relais auprès de chaque bassin, est en cours de constitution. Les correspondants handicap académiques sont chargés de l'animer et de former les personnes relais. Etant donné le très grand nombre d'établissements du second degré, il n'a pas été envisagé de désigner un référent par établissement mais l'accent a été mis sur la formation des chefs d'établissement et des cadres RH à cette thématique particulière. C'est ainsi que chaque académie a constitué une équipe ressource pluridisciplinaire chargée d'organiser des sessions de formation et de sensibilisation permettant de mieux faire connaître, à tous les niveaux hiérarchiques, les droits des personnes en situation de handicap et les dispositifs mis en place pour favoriser leur intégration. Ces formations, qui ont déjà commencé sur l'ensemble du territoire, s'adressent notamment aux chefs d'établissement qui sont par ailleurs destinataires chaque année d'un guide spécifique pour l'accompagnement des agents concernés. S'agissant de l'assistance humaine des agents en situation de handicap exerçant leurs fonctions dans des établissements d'enseignement relevant du ministre chargé de l'éducation nationale, des personnes peuvent être recrutées, après avis du médecin de prévention, dans des conditions identiques à celles qui président au recrutement des accompagnants des élèves en situation de handicap fixées par l'article L. 917-1 du code de l'éducation et le décret n° 2014-724 du 27 juin 2014 relatif aux conditions de recrutement et d'emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap. Ce dispositif est en effet étendu à l'accompagnement des personnels comme l'avait été auparavant le dispositif des assistants d'éducation.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 14:27
"La reconstruction du Cotentin au XVe siècle", Nicolas Abraham, SAHM, Saint-Lô, 18 février 2015

La société d'archéologie et d'histoire de la Manche, section de Saint-Lô, a le plaisir de vous inviter à participer à l'assemblée générale de notre section qui aura lieu le mercredi 18 février à 17h30 aux archives départementales et qui sera suivie de la conférence de Nicolas Abraham "La reconstruction du Cotentin au XVe".

"La reconstruction du Cotentin au XVe siècle", Nicolas Abraham, SAHM, Saint-Lô, 18 février 2015
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 08:41

JORF n°0014 du 17 janvier 2015 page 777
texte n° 1


LOI
LOI n° 2015-29 du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral (1)

NOR: INTX1412841L

ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2015/1/16/INTX1412841L/jo/texte
ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2015/1/16/2015-29/jo/texte

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Informations sociales
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 22:21

Rédigées au moment de la Révolution française pour l’une et après la Seconde guerre mondiale pour l’autre, rappel sur ce que disent ces deux déclarations des droits de l’homme en matière de liberté de pensée et d’opinion.

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789

Article 11 « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

Déclaration universelle des droit de l’homme de 1948

Article 18 « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Article 19 « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Publié par la Direction de l'information légale et administrative du Premier Ministre le 8 janvier 2015

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Informations sociales