Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 15:37

 

 

Enfants Bandeau 2

 

Le Samedi 27 octobre 2012,

se réunissait la Société des écrivains normands

dans la très belle mairie de Caudebec-en-Caux.  A cette

occasion, Claude Le Roy, son président,  remettait

le Grand prix des écrivains normands 2012,

dont le Prix André Maurois. 

 

Caudebec-en-Caux001Caudebec-en-Caux003

Caudebec 2012 Grand Prix des écrivains normands. Prix AndrCaudebec-en-Caux015Caudebec-en-Caux019

 

maj 31 janvier 2014

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 16:34

Comme chaque année, les anciens élèves et amis des écoles normales de la manche étaient invités à se retrouver au Sénéquet à Blainville-sur-Mer. Ce mercredi 17 octobre 2012, La présidente, Gisèle Maillard, pour l'occasion avait également convié les promotions 1952 et 1962 de Saint-Lô et de Coutances.

 

Amicale EN 50 Blainville 17 octobre 2012 (1)

 

La présidente, aussitôt la séance ouverte, donnait la parole à Francine Best, inspectrice générale honoraire de l'éducation nationale, ancienne directrice de l'INRP et ancienne directrice de l'école normale de jeunes filles de Coutances. Francine Best a évoqué la mise en oeuvre, bien avant les recommandations officielles, de la formation continue des instituteurs et institutrices. C'était en 1968, à l'école normale de Coutances. L'histoire de nos intitutions départementales doit retenir qu'une nouvelle fois le département de la Manche avait su se montrer en avance. Cette dimension mérite évidemment d'être intégrée à l'histoire de ces institutions de formation des maîtres en sachant la replacer dans le contexte de la réflexion et du dynamisme pédagogiques qui animaient les équipes dans le droit fil des conclusions du Congrès d'Amiens (1963). L'intervention de Francine Best se situe dans le cadre des préoccupations actuelles des historiens de l'éducation dont Antoine Prost se fait le porte-parole et le coordonnateur.

 

Amicale EN 50 Blainville 17 octobre 2012

 

Après l'assemblée générale, les participants se sont retrouvés pour un moment de convivialité fort apprécié autour d'une bonne table.

 

Amicale EN 50 Blainville 17 octobre 2012 (2)

 

L'occasion a été saisie pour rappeler le projet d'une histoire des écoles normales de la Manche, de Saint-Lô et de Coutances. Appel a été renouvelé tant aux témoignages qu'à l'apport de documents et photos souvenirs. Appeler la présidente, Gisèle Maillard, qui saura diriger les personnes susceptibles d'apporter leurs contributions soit vers Jacqueline Davoust soit vers Yves Marion. Il est évidemment toujours possible de les contacter directement. Nous attendons avec beaucoup d'impatience ces indispensables contributions : cahiers, livres, photos, etc... Normaliens et normaliennes avaient la bonne habitude de constituer ce qu'ils appelaient  "un cahier de promotion". Ce sont ces cahiers que nous aimerions retrouver. 

Article du 10 novembre 2012, réactualisé le 4 janvier 2013

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 09:21
JORF n°0255 du 1 novembre 2012 page 17134 
texte n° 10 


DECRET 
Décret du 30 octobre 2012 approuvant la dissolution d'une association reconnue d'utilité publique, abrogeant le décret portant reconnaissance de cette association comme établissement d'utilité publique et autorisant le transfert de ses biens à une autre association reconnue d'utilité publique 

NOR: INTD1222424D


Par décret en date du 30 octobre 2012 :
Est approuvée la délibération du 31 janvier 2011 par laquelle l'assemblée générale de l'association dite « Société universitaire des amis de l'étudiante », reconnue comme établissement d'utilité publique, dont le siège est à Paris, a décidé sa dissolution et la dévolution de son actif à l'association reconnue comme établissement d'utilité publique dite « Association française des femmes diplômées des universités ».
Est abrogé le décret du 11 mars 1914 portant reconnaissance comme établissement d'utilité publique de l'association dite « Société universitaire des amis de l'étudiante », dont le siège est Paris.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 11:01

Une exposition à ne pas manquer.

 

 

A noter :


 - Rencontres à l'Office de tourisme le samedi 3 novembre de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures

- Rencontre, projection et échanges le lundi 5 novembre à 17 heures au cinéma de la Plage à Hauteville-sur-Mer

 

Ecoliers d'antan

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 09:17

Conférence Agneaux

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 12:25

 

 

 Bulletin 1 AFPSBulletin 1 AFPS p2

 

 

 

 

L’AFPEN (ex AFPS) a 50 ans …..


 

Cette année 2012 marque pour l’AFPEN - Association Française des Psychologues de l’Education Nationale- le 50è anniversaire de sa création.

Depuis mars 1962 notre association n’a cessé d’œuvrer en faveur de la promotion, de la défense et du soutien de la psychologie à l’école.

L’AFPEN a décidé de marquer cet évènement en organisant une manifestation d’envergure nationale avec toutes les régions, manifestation prévue le 05 octobre prochain.

"De la psychologie scolaire à la psychologie de l’éducation"

Histoire et perspectives

Vendredi 5 octobre 2012 amphithéâtre de la MGEN en direct de Paris

Entrée sur INVITATION

 

Quelques dates :

 

 

1962 Création de l’A.F.P.S.

Adoption par la Société Française de Psychologie d’un code de déontologie.

3èmes journées d’études de la psychologie scolaire.

Création de centres de formation dans les universités d’Aix en Provence,

Bordeaux, Grenoble, Besançon, Caen.


 

1951 Création d’une première association des psychologues scolaires qui éditera jusqu’en 1954 une série de bulletins ronéotés qui, avec les numéros spéciaux de la revue "Enfance", publieront les recherches effectuées dans les écoles et les lycées par leur groupe de travail.


déc-50 2èmes journées d’études de la psychologie scolaire à Grenoble.


déc-49 1res journées d’études de la psychologie scolaire à Sèvres.


1948 Création par G. Monod des premiers postes de psychologie scolaire dans les lycées parisiens.

juin-47 Parution du rapport Langevin-Wallon qui fonde la profession du psychologue scolaire.


1946 Nomination dans les écoles primaires parisiennes des 7 premiers psychologues scolaires par L. David, Directeur des Services d’Enseignement de la Seine.


1945 Démarrage à l’Institut de Psychologie de Paris, d’une expérience de formation de psychologues scolaires. Bernard Andrey occupe à Grenoble le 1er poste de psychologie scolaire.


1944 à 1947 Travaux de la Commission Langevin-Wallon pour l’élaboration d’un plan de réforme scolaire démocratique.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 15:27

 

C'était avant la loi Guizot de 1833, à une époque où le recrutement des instituteurs répondait avant tout à des besoins locaux. Avis découvert dans l'Echo, journal du département de la Manche, du 17 mai 1829, 1ère année, n° 14, imp. J. Elie, à Saint-Lô. Gérant : J. Travers. ( Archives départementales de la Manche, 1 JAL 37)

 

Avis instituteur

 

En 1829, à Placy, canton de Thorigny, arrondissement de Saint-Lô (Manche), on semblait exiger du maître d'école des compétences minimales : savoir lire, écrire et calculer. C'est la moindre des exigences dirions-nous, pour enseigner, mais, déjà, on songeait à lui accorder des gratifications s'il pouvait apporter un savoir faire supplémentaire, en l'occurence, la connaissance du plein-chant (sic). Sans doute l'auteur de l'avis veut-il évoquer cette forme de musique vocale, en général, pratiquée dans les églises, appelée plain-chant. On ne sera guère étonné de trouver cet avis dans un journal géré par Julien Travers quand on sait la part importante qu'il a prise dans la création d'une école normale d'élèves maîtres à Saint-Lô, créée avant même que la loi Guizot en fasse obligation. Julien Travers, né à Valognes le 31 janvier 1802, décédé à Caen le 9 avril 1888, fonda l'Echo le 15 février 1829 à Saint-Lô qui cessa de paraître en 1830. Journaliste et professeur au collège de Saint-Lô, il prit la direction de l'Annuaire de la Manche dont il assura la direction même lorsqu'il occupa la chaire de littérature latine à l'université de Caen.

 


Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 08:50

Affiche Gouville

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 18:30

 

 


YVES MARION

QUAND LES ENFANTS DU PEUPLE

AVAIENT LEUR ECOLE

Ed. Isoète

PRESENTATION DU LIVRE

Samedi 28 janvier à 16 H

« Cet ouvrage au titre si évocateur, se propose d’explorer un aspect fort méconnu, et pourtant si original, du système éducatif français. Les écoles primaires supérieures instituées par la loi Guizot de 1833, puis la

multiplication des cours complémentaires, ont permis aux classes les plus modestes, aux enfants du peuple, d’aspirer à une élévation sociale et d’accéder à des professions qui leur étaient jusqu’alors interdites. Tant par la richesse de la documentation que par l’abondance iconographique, le livre, qui se laisse feuilleter comme une sorte d’album de famille, est révélateur des valeurs portées par l’école de la République »

 


Librairie RYST – 16/22 rue Grande-rue – Cherbourg – tel 02.33.53.48.57

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 09:10

 

En juin dernier, je postais  le message suivant selon lequel je recherchais "une pierre humide à reproduire". Un lecteur assidu, que je remercie infiniment, a lu ce message et a trouvé l'objet dans un grenier. Il s'agit d'une pierre humide de la marque "Au cygne". Elle se présente dans une boîte métallique. Elle rejoint mon "musée" personnel d'articles de reproduction en usage dans nos écoles avec la mention de provenance: "presbytère d'Amancey" (Doubs).

 

Pierre humide (Copier)

 

 

 

Message posté le 6 juin 2011

 

Recherche une "PIERRE HUMIDE A REPRODUIRE" pour compléter une histoire de l'école primaire. 

La PIERRE HUMIDE A REPRODUIRE se présentait sous la forme d'une pierre fine livrée souvent dans une boîte métallique avec couvercle. Elle permettait de décalquer l'écriture. Ancêtre du duplicateur à alcool, ce procédé fut très largement utilisé dans les écoles jusque dans les années 1960 et même après. 

L'une des marques les plus connues fut la marque "Au cygne". 

Merci de bien vouloir me contacter si le hasard vous faisait découvrir cet objet une dans le fond d'un grenier d'école ou de mairie. 

 

A titre d'information, une publicité d'époque :

 

Pierre humide [1600x1200] (2)


 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Histoire de l'école