Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 17:54

Réactualisation d'un article paru en novembre 2006 : ASH quelle signification sociale ?


Le choix d'un sigle en matière de conceptualisation de l'action n' a rien d'anodin encore moins d'innocent, faut-il bien en convenir.

 

Dans le droit fil de l'application de la loi du 11 février 2005 portant égalité des droits et des chances......des changements étaient attendus. L'Education nationale n'y a pas failli. Depuis le début de l'année un tout nouveau sigle envahit le paysage scolaire : ASH pour adaptation et scolarisation des handicapés en lieu et place de AIS, adaptation et Intégration scolaires. Il n'est que de consulter les sites des académies pour le constater : circonscription ASH, IEN ASH, CP ASH etc.

 

Certes, le sigle AIS était obsolète depuis au moins une bonne dizaine d'années et méritait assurément une actualisation. Mais ASH, quelle heureuse trouvaille !

 

Déjà le sigle d'emblée appelle à la confusion des genres. ASH, actualités sociales hebdomadaires, par exemple, est une publication connue depuis de nombreuses années. Elle est d'ailleurs à recommander.On peut continuer, il n'est que de consulter un moteur de recherche : American society of Hematology, Action sociale par habitat, etc. S'il n'y avait que cet aspect encore....

 

Mais , scolarisation des handicapés ! Alors que notre société développe des efforts considérables pour lutter contre toutes les formes de discrimination, voilà bien un réel progrès ! Si le terme scolarisation est assurément bien choisi au regard de l'ancien concept d'intégration des années 80, le second , lui, constitue une vraie régression. Chacun sait bien qu'il n'y a pas de meilleur vecteur de discrimination que de désigner par un substantif des caractéristiques personnelles, endogènes ou exogènes, physiques, psychiques, mentales, acquises par maladie ou par accident de la vie. Ce faisant se trouve automatiquement éludée la situation environnementale dans laquelle évolue la personne. Sans doute pour mieux se faire comprendre faut-il se résoudre à des sigles dont la simplicité d'usage tombe sous le sens, généralement, observons-le, établis autour de trois termes : AIS, AES, AEH, AAH, APA, etc.

 

S'agissant de ASH, il y a des choix certes plus heureux, reconnaissons-le. Cela illustre encore une fois qu'on est bien loin des idées qui ont nourri le débat lors de la discussion de la loi, à l'action au quotidien. Qui a parlé de "changer le regard" ? Désigner de cette manière les personnes concernées, c'est sans doute changer de regard mais pas nécessairement dans la bonne direction. Cela relève sinon du registre de l'insulte, à tout le moins d'un certain mépris voire d'une absence de réflexion philosophique ou politique au sens large.

La loi du 11 février 2005 a été discutée, votée et adoptée. Bien. Il s'agit de la loi dite d'égalité des droits et des chances, de participation et de citoyenneté des personnes handicapées. Il eu mieux fallu très certainement parler de personnes en situation de handicap. Neanmoins, nous entendons, participation et citoyenneté. C'est dire si dans les termes, dans les concepts, nous sommes proches, très proches des concepts des société nordiques voire d'une certaine conception de la démocratie participative.

Ce n'est pas de cette manière qu'on va s'en rapprocher ! L'école, le système scolaire est le lieu de l'édification des valeurs d'une société. En procédant de cette manière, ce ne semble pas tomber sous le sens !

 

Ne serait-il pas temps de réintroduire le débat dans cette période riche d'échanges d'idées de sorte à poursuivre le chemin que nous avions si bien entrepris dans l'évolution des mentalités. Une médiatisation d'un tel point d'opinion ne serait-il pas susceptible de relancer et de vivifier le débat? A commencer par les personnes concernées ou leur tuteurs. Car qu'on ne s'y trompe pas, la personne en situation de handicap telle qu'en a été adoptée la définition, concerne toutes les personnes fragiles, vulnérables, y compris les personnes que l'âge conduit naturellement à cette situation. Alors.....

Partager cet article
Repost0
Published by maryves - dans Opinions - réactions