Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 18:33
Le cerveau prend également "un coup de vieux" à la fin de l’adolescence
 

Dès la fin de la puberté, le vieillissement de certaines parties du cerveau humain est déjà initié. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs de la clinique universitaire d’Aix-la-Chapelle dans le cadre d’une collaboration avec le Centre de recherche Jülich. Ces derniers ont passé au crible, millimètre par millimètre, le cerveau d’hommes sains, âgés de 18 à 51 ans, à l’aide de la technique d’imagerie médicale par résonance magnétique nucléaire (IRM).

 

Un logiciel a été développé pour les besoins de cette étude afin de superposer les régions cérébrales des différents participants et de mesurer les différences observées.

 

Une diminution du volume de certaines régions du cerveau impliquées, notamment, dans le pilotage des mouvements (au niveau du cervelet, du thalamus et des cortex sensoriel et moteur) a ainsi pu être identifiée chez le jeune adulte. De plus, le système limbique préfrontal, qui coordonne les processus d’actions complexes, serait également soumis à modification chez les sujets les plus jeunes de l’étude.

 

Ce système est, par exemple, sollicité dans le cadre de la conduite d’une voiture, comme l’illustre Peter Pieperhoff du Centre de recherche Jülich. "Les conducteurs doivent combiner perception cognitive et coordination motrice, dans la mesure où ils doivent, par exemple, observer la circulation, intégrer les panneaux de signalisation, mais également activer les pédales d’accélérateur et de frein et maintenir la direction du véhicule".

 

La présente étude s’inscrit dans le cadre du partenariat JARA (Jülich Aachen Research Alliance), mis en place il y a un peu plus de 6 mois, et destiné à intensifier la coopération en matière de recherche et d’enseignement entre l’Ecole supérieure polytechnique de Rhénanie-Westphalie d’Aix-la-Chapelle (RWTH) et le Centre de recherche Jülich. Au sein de ce partenariat, la section JARA BRAIN a plus particulièrement pour ligne de visée le développement de stratégies de prévention, diagnostic et traitement de pathologies psychiques et neurologiques.

 

Les projets de cette section fédèrent les potentiels de médecins, psychologues, physiciens, biologistes, informaticiens et mathématiciens appartenant à 20 cliniques ou instituts distincts.

 

Après avoir étudié le vieillissement cérébral chez des sujets sains, les chercheurs projettent, dans une seconde étape, de choisir pour populations cibles des patients atteints de pathologies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

BE


Lettre 468 du 14 au 27 mars 2008

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Opinions - réactions