Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 08:15

La nouvelle région académique de Normandie, composée des académies de Caen et de Rouen est officielle. Le recteur de cette nouvelle circonscription académique est à Caen.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 15:38

Sandrine Garcia, sociologue, professeur de sciences de l'éducation, université de Bourgogne, et Anne-Claudine Oller, sociologue, maître de conférence en sciences de l'éducation à l'université Paris Est Créteil, abordent d'abord l'histoire des méthodes de lecture de façon très précise sur les cinquante dernières années. leur ouvrage montre comment un courant issu de la linguistique s'est imposé dans l'institution scolaire. Les deux sociologues sortent du rôle d'observatrice de l'apprentissage de la lecture pour devenir des observatrices engagées dans l'action : elles aident des élèves en difficulté et finissent par proposer leur propre méthode, basée sur l'enseignement explicite du déchiffrage, dont elles évaluent positivement les effets.

Condamnant les méthodes enseignées aujourd'hui aux professeurs, elles estiment que les enseignants ont été dépossédés des aspects pratiques de l'apprentissage de la lecture. Cela expliquerait l'importance de l'échec scolaire. Cette situation conduit à une médicalisation et à une psychologisation croissante des difficultés scolaires pour en en rejeter l'origine sur l'élève et/ou sur sa famille.

Une étude que tout pédagogue soucieux de réfléchir à ses pratiques professionnelle ou tout éducateur préoccupé des processus d'appropriation par l'enfant s'empressera de lire. "Réapprendre à lire" provoque une saine réflexion sur les pratiques pédagogiques à l'oeuvre dans notre école.

"Réapprendre à lire" de Sandrine Garcia et Anne-Marie Oller
"Réapprendre à lire" de Sandrine Garcia et Anne-Marie Oller
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 11:36
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 11:33

Actions éducatives

110e anniversaire de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l'État

NOR : MENE1525451C
circulaire n° 2015-182 du 28-10-2015
MENESR - DGESCO B3 - MDE

Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie-directrices et directeurs académiques des services de l'éducation nationale ; aux référents académiques « laïcité »

La date du 9 décembre 1905 a marqué en France une étape majeure dans le processus historique d'institution d'une République laïque qui, selon les termes de l'article premier de la loi concernant la séparation des Églises et de l'État, « assure la liberté de conscience » et « garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées [...] dans l'intérêt de l'ordre public ». Près de vingt ans après les deux grandes lois du 28 mars 1882 et du 30 octobre 1886 qui ont institué dans l'École publique la laïcité des enseignements et celle des personnels, la loi du 9 décembre 1905 a enraciné la laïcité dans les institutions de notre République.

Le 9 décembre 2015, qui marque le 110e anniversaire de la loi de 1905, est une journée à laquelle le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche souhaite donner une solennité particulière, alors même que la transmission de la laïcité et des valeurs de la République est au cœur de la mobilisation de l'École engagée au lendemain des attentats de janvier 2015. Cet anniversaire fournit plus que jamais l'occasion d'une pédagogie de la laïcité, principe fondateur de notre École et de notre République, ainsi que des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui lui sont étroitement liées et que l'École a pour mission de transmettre et de faire partager aux élèves.

La communauté éducative dans son ensemble est ainsi invitée, autour de cette journée, à donner un écho particulier à cette mission, en organisant, dans les écoles et établissements scolaires, la tenue de débats ou de conférences, ou en prenant toutes les initiatives pédagogiques susceptibles de mobiliser la réflexion des élèves et l'action collective en vue de la mise en valeur du sens et du bénéfice du principe de laïcité. Outre les initiatives menées avec les élèves, l'implication et la participation des parents seront vivement recherchées.

La Charte de la laïcité à l'École reste le support privilégié d'une pédagogie de la laïcité et de l'appropriation de son sens par l'ensemble des membres de la communauté éducative, personnels, élèves et parents.

Ses différents articles, qui abordent notamment les thématiques de la citoyenneté, de l'égalité, de la lutte contre les discriminations, du rejet des violences, de la liberté d'expression, du respect du pluralisme des convictions ou encore de la neutralité des personnels dans l'exercice de leur fonction, seront mis à contribution pour rappeler que la laïcité garantit le vivre ensemble, en permettant de concilier la liberté de chacun et la concorde sociale.

Un ensemble de ressources d'accompagnement de la Charte de la laïcité à l'École, auxquelles les équipes éducatives sont invitées à se reporter, sont disponibles sur le site Éduscol (http://eduscol.education.fr/laicite) et sur le portail Canopé (https://www.reseau-canope.fr/notice/les-valeurs-de-la-republique_7404.html). Elles permettent à chaque établissement, chaque école, chaque enseignant de se saisir d'un article de la Charte pour engager une réflexion avec les élèves autour de la laïcité. Cette réflexion peut également être menée dans le cadre de l'enseignement moral et civique, dont des ressources d'accompagnement sont disponibles à l'adresse suivante : http://eduscol.education.fr/pid33120/enseignement-moral-civique.html.

Le « livret laïcité » , dont la publication s'inscrit dans la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, offre en outre des pistes pour faire vivre une pédagogie de la laïcité auprès des équipes éducatives, des parents et des élèves. À destination des directeurs et directrices d'école, des chefs d'établissement, ainsi que des équipes éducatives, il est téléchargeable sur l'Intranet Pléiade à l'adresse suivante : https://www.pleiade.education.fr/StructuresMetiers/refondation/000090/000000/Pages/Le-livret-laicite--faire-vivre-la-laicite-dans-les-etablissements.aspx.

Enfin, pour compléter le dispositif d'accompagnement des personnels, le parcours de formation M@gistère dédié à la laïcité est désormais installé en auto-formation afin que chaque enseignant et personnel d'éducation puisse y avoir accès.

L'ensemble des partenaires de l'École issus de la société civile, les associations complémentaires de l'enseignement mais aussi les forces vives qui constituent la Réserve citoyenne et qui s'engagent aux côtés des enseignants et des équipes éducatives pour la transmission des valeurs de la République, pourront être très utilement sollicités à l'occasion du 9 décembre 2015.

Pour mémoire, dans chaque académie, le référent laïcité est à la disposition des équipes pour concevoir les moyens de faire du 9 décembre 2015 une grande journée de mobilisation dans leurs écoles et établissements. La liste de ces correspondants est disponible sur le site Éduscol à l'adresse suivante : http://eduscol.education.fr/cid81817/liste-des-referents-laicite.html.

Je sais votre attachement à faire vivre la laïcité dans les écoles et établissements scolaires et vous remercie par avance pour votre engagement à faire de cette journée une grande réussite pour l'ensemble de la communauté éducative.

Pour la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
La directrice générale de l'enseignement scolaire,
Florence Robine

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 07:20
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 07:34
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 07:33
Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 14:13

Dix ans de la Loi du 11 février 2005 : l'école inclusive, une dynamique qui s'amplifie
Communiqué de presse - Najat Vallaud-Belkacem - 11/02/2015

PARTAGER CETTE PAGE

Dix ans après l’adoption de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, Najat Vallaud-Belkacem tient à souligner l’engagement du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en faveur de la scolarisation des élèves et des étudiants en situation de handicap.

La loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013 a reconnu le principe d’une école inclusive. De récents textes réglementaires permettent une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des élèves et des étudiants en situation de handicap.

La forte progression du nombre d’enfants scolarisés - de 126 000 en 2006 à 260 000 en 2015 - illustre pleinement l’engagement du ministère. La loi de 2005 prévoit que l’Éducation nationale scolarise tous les enfants en situation de handicap dans l’école la plus proche de leur domicile ou assure, le cas échant, leur scolarisation dans des établissements adaptés. En 9 ans, le nombre d’enfants scolarisés a doublé et il continue chaque année d’augmenter de plus de 10 %.

Parmi ces 260 000 élèves, certains sont accompagnés par près de 70 000 personnes qui assurent les missions d’auxiliaire de vie scolaire. La formation de tous ces personnels a été renforcée, et parmi eux, les 2 000 accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) ont vu leur statut évoluer. Après 6 ans d’exercice en CDD, ils bénéficient désormais d’un CDI de droit public.

A l’occasion de la conférence nationale du handicap du 11 décembre dernier, le ministère a réaffirmé son engagement en faveur d’une école inclusive. A la rentrée 2015, 100 unités d’enseignement (UE) supplémentaires, actuellement situées dans les établissements médico-sociaux, seront relocalisées au sein même des établissements scolaires, ce qui portera leur nombre total à près de 300. Par ailleurs, 30 nouvelles UE Autisme seront ouvertes à la rentrée 2015 et 30 supplémentaires en 2016, portant à 90 leur nombre d’ici à la fin du quinquennat.

La même dynamique s’applique au sein de l’Enseignement supérieur. Entre 2005 et 2015 le nombre d’étudiants en situation de handicap est passé de 8 000 à 18 200, dont deux tiers bénéficient d’un accompagnement spécifique. D’ici trois ans, toutes les universités auront adopté un schéma directeur handicap.

Enfin et pour la première fois, le ministère de l’Éducation nationale a réalisé une enquête approfondie à partir des parcours de 10 000 enfants en situation de handicap : elle permettra de mesurer les effets de la Loi du 11 février 2005.

EN SAVOIR PLUS

Pages à consulter

L'École inclusive : une dynamique qui s'amplifie en faveur des élèves et des étudiants en situation de handicap
Dossier du 11 décembre 2014

À l'école et au collège, les enfants en situation de handicap constituent une population fortement différenciée scolairement et socialement
Note d'information de février 2015

La scolarisation des élèves handicapés

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 11:19

JORF n°0026 du 31 janvier 2015 page 1480
texte n° 12


DECRET
Décret n° 2015-85 du 28 janvier 2015 relatif à la composition et au fonctionnement de l'équipe pluridisciplinaire mentionnée à l'article L. 146-8 du code de l'action sociale et des familles

NOR: MENE1424195D

ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/1/28/MENE1424195D/jo/texte
ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/1/28/2015-85/jo/texte


Publics concernés : élèves en situation de handicap et leurs parents ; personnels chargés de missions d'aide aux élèves handicapés ; maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).
Objet : modification de la composition et du fonctionnement des équipes pluridisciplinaires au sein des MDPH pour les questions de scolarisation.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain du jour de sa publication.
Notice : le décret prévoit que, lorsque l'équipe pluridisciplinaire au sein des MDPH doit se prononcer sur des questions relatives à la scolarisation, elle comprend nécessairement au moins un enseignant du premier ou du second degré. Il précise également les conditions dans lesquelles certains experts peuvent apporter leur concours à l'équipe pluridisciplinaire, notamment les membres de la commission d'orientation vers les enseignements adaptés ou les professionnels de santé.
Références : les dispositions du code de l'action sociale et des familles modifiées par le présent décret peuvent être consultées, dans leur rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).
Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes,
Vu le code de l'action sociale et des familles, notamment ses articles L. 146-8 et R. 146-27 ;
Vu le code de l'éducation ;
Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu,
Décrète :

Article 1 En savoir plus sur cet article...


L'article R. 146-27 du code de l'action sociale et des familles est ainsi modifié :
1° Le premier alinéa est complété par la phrase suivante :
« Lorsqu'elle se prononce sur des questions relatives à la scolarisation, elle comprend un enseignant du premier ou du second degré. » ;
2° Le troisième alinéa est remplacé par les dispositions suivantes :
« Le directeur peut, sur proposition du coordonnateur, faire appel à des experts, notamment les membres de la commission départementale définie à l'article D. 332-7 du code de l'éducation, chargés d'apporter leur concours à l'évaluation réalisée par l'équipe pluridisciplinaire. » ;
3° Après le troisième alinéa, il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :
« A la demande de l'élève majeur, ou, s'il est mineur, de ses parents ou de son représentant légal, les professionnels dont le concours apparaît utile peuvent être invités par le directeur à contribuer aux travaux de l'équipe pluridisciplinaire. »

Article 2 En savoir plus sur cet article...


La ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 28 janvier 2015.


Manuel Valls

Par le Premier ministre :


La ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche,

Najat Vallaud-Belkacem


La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes,

Marisol Touraine


La secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion,

Ségolène Neuville

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 11:14

Texte de la question

M. Pierre Morel-A-L'Huissier attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur l'opportunité de désigner des référents « accueil et accompagnement des personnes handicapées » dans les établissements secondaires du second degré. Il souhaiterait interroger la secrétaire d'État sur la faisabilité de cette mesure.

Texte de la réponse

Le plan pluriannuel 2013-2015 d'insertion professionnelle des personnes handicapées du ministère chargé de l'éducation nationale prévoit la professionnalisation des correspondants handicap académiques chargés de l'accompagnement des personnes en situation de handicap. C'est ainsi qu'une lettre de mission signée par le recteur désigne officiellement chaque correspondant et précise l'ensemble de ses missions. Ce correspondant, interlocuteur privilégié des agents en situation de handicap, est chargé d'élaborer et de mettre en oeuvre un plan d'actions académiques portant sur tous les aspects relatifs au handicap : recrutements, recensement, aménagements, formations, informations, sensibilisations, reconversions, suivi des crédits dédiés au handicap, partenariats, etc. En 2013, il a été demandé à chaque inspecteur d'académie-directeur académique des services de l'éducation nationale, de désigner un correspondant au niveau de chaque département. Ce réseau, qui doit comporter également des personnes relais auprès de chaque bassin, est en cours de constitution. Les correspondants handicap académiques sont chargés de l'animer et de former les personnes relais. Etant donné le très grand nombre d'établissements du second degré, il n'a pas été envisagé de désigner un référent par établissement mais l'accent a été mis sur la formation des chefs d'établissement et des cadres RH à cette thématique particulière. C'est ainsi que chaque académie a constitué une équipe ressource pluridisciplinaire chargée d'organiser des sessions de formation et de sensibilisation permettant de mieux faire connaître, à tous les niveaux hiérarchiques, les droits des personnes en situation de handicap et les dispositifs mis en place pour favoriser leur intégration. Ces formations, qui ont déjà commencé sur l'ensemble du territoire, s'adressent notamment aux chefs d'établissement qui sont par ailleurs destinataires chaque année d'un guide spécifique pour l'accompagnement des agents concernés. S'agissant de l'assistance humaine des agents en situation de handicap exerçant leurs fonctions dans des établissements d'enseignement relevant du ministre chargé de l'éducation nationale, des personnes peuvent être recrutées, après avis du médecin de prévention, dans des conditions identiques à celles qui président au recrutement des accompagnants des élèves en situation de handicap fixées par l'article L. 917-1 du code de l'éducation et le décret n° 2014-724 du 27 juin 2014 relatif aux conditions de recrutement et d'emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap. Ce dispositif est en effet étendu à l'accompagnement des personnels comme l'avait été auparavant le dispositif des assistants d'éducation.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité