Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 18:51
JORF n°0014 du 18 janvier 2011 page 1061 
texte n° 14 


ARRETE 
Arrêté du 3 janvier 2011 relatif à l'enseignement du polonais au palier 1 du collège 

NOR: MENE1100831A


Le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, 
Vu le code de l'éducation ;
Vu l'avis du Conseil supérieur de l'éducation du 12 novembre 2009,
Arrête :

Article 1


Le programme de polonais pour le palier 1 du collège est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté.

Article 2


Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 3 janvier 2011.


Pour le ministre et par délégation :

Le directeur général

de l'enseignement scolaire,

J.-M. Blanquer


Nota. ― Le présent arrêté et son annexe seront consultables en ligne au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative en date du 10 février 2011 sur le site http://www.education.gouv.fr.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 08:57
JORF n°0007 du 9 janvier 2011 page 550 
texte n° 26 


ARRETE 
Arrêté du 31 décembre 2010 portant nomination du directeur de l'Ecole supérieure de l'éducation nationale 

NOR: MEND1033315A



Par arrêté du ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 31 décembre 2010, M. Boullier (Denis), inspecteur général de l'éducation nationale, est nommé directeur de l'Ecole supérieure de l'éducation nationale à compter du 3 janvier 2011.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:46

La scolarisation des enfants dans le monde
le 21 décembre 2010 

Près de 72 millions d’enfants en âge d’être à l’école primaire n’étaient toujours pas scolarisés en 2007. Une situation très préoccupante, même si elle s’améliore. On compte 30 millions d’enfants non scolarisés de moins qu’en 1999.


Le nombre d’enfants non scolarisés est passé de 105 à 72 millions entre 1999 et 2007. Au total, le taux net de scolarisation [1] au primaire est passé de 82 à 87 % et de 53 à 59 % au secondaire.

C’est en Afrique subsaharienne que le taux de scolarisation net en primaire reste le plus faible, avec 73 %. Mais les pays arabes sont également mal classés, avec 84 % d’enfants, juste derrière les États d’Asie du Sud et de l’Ouest, avec un taux de scolarisation de 86 %. Au total, 32 millions d’enfants non scolarisés vivent en Afrique et 27 millions en Asie. Ils sont 2,3 millions dans ce cas en primaire dans les pays riches, soit 4 % des jeunes.

Au total, la scolarisation continue à progresser sur la planète. C’est une immense avancée. Encore ne faut-il pas se réjouir trop vite. Il reste 70 millions d’enfants pour qui l’insertion économique et sociale risque d’être difficile dans des sociétés où l’emploi requiert de plus en plus de compétences. En 2000, les Nations Unies se sont fixé comme objectif de généraliser la scolarisation au primaire en 2015 : cet objectif ne sera pas atteint. Les taux actuels sont souvent surestimés, comme le reconnaît l’Unesco. Ils ont parfois été obtenus en entassant littéralement les enfants dans des classes de 60 ou 100 élèves, dégradant considérablement les conditions d’éducation. Dans son dernier rapport de suivi de l’éducation pour tous [2] l’Unesco critique vertement les politiques éducatives des pays du Sud : « La plupart d’entre eux s’abstiennent de s’attaquer aux désavantages éducatifs extrêmes et persistants ». Des pays qui manquent cruellement de moyens, mais où les dirigeants n’utilisent pas toujours ces moyens au profit du plus grand nombre.

 

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=1299

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 09:42

Arrêté du 5 novembre 2010 portant modification de l'arrêté du 23 décembre 2006 fixant les taux moyens annuels de l'indemnité de charges administratives allouée aux vice-recteurs, au directeur de l'académie de Paris, aux directeurs de centre régional de documentation pédagogique et aux personnels d'inspection

        http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023038044&dateTexte=&categorieLien=id

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 18:20

Enseignement : réaménager les rythmes scolaires ?

publié le 14.12.2010 sur Service-Public.fr

Interdire la semaine de quatre jours dans le primaire et raccourcir de deux à trois semaines les vacances d’été figurent parmi les préconisations de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur les rythmes scolaires conduite par Michèle Tabarot. Ce rapport, présenté le 8 décembre 2010, s’inscrit dans le cadre de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires ouverte en 2009 par le ministère de l’éducation nationale. Il s’appuie sur les travaux de chercheurs en chronobiologie.

Dans le primaire, outre la suppression de la semaine de quatre jours, la mission recommande de varier la durée quotidienne et hebdomadaire des horaires en fonction de l’âge des écoliers. Dans le secondaire, une réforme des rythmes scolaires devrait avant tout avoir pour objectif de faire varier les formes d’apprentissage (nécessitant de faire varier les formes de regroupement des élèves). Enfin, sur l’année scolaire, l’alternance de sept semaines et de deux semaines de vacances devrait être respectée (impliquant d’allonger les vacances de la Toussaint et une réorganisation du 3ème trimestre). Les vacances d’été devraient être raccourcies de deux à trois semaines et faire l’objet d’un zonage (passer à deux zones de vacances).

La Conférence nationale sur les rythmes scolaires est un processus de concertation (audition de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, débats décentralisés dans les académies, forum sur internet) organisé entre le 15 septembre 2009 et le 15 décembre 2010. Une synthèse doit être réalisée en janvier 2011, avant l’élaboration d’un rapport d’orientation en mai.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 21:42

 

Internet et vie privée : un journal interactif pour les 10-12 ans

Publié le 1er.12.2010

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) propose une version en ligne de l’édition spéciale du journal d’actualité « Mon Quotidien » distribué à toutes les classes de CM2 de France le jeudi 25 novembre 2010.

Cette édition spéciale explique aux jeunes comment protéger leur vie privée sur internet. La version interactive est accessible sur le site de la Cnil destiné aux 10-16 ans : « www.jeunes.cnil.fr ».

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 09:14

Stages de troisième : l’égalité des chances s’arrête à la supérette
le 18 novembre 2010 

Censé stimuler des vocations, le stage de troisième reproduit les disparités sociales. Où les collégiens font-ils leurs stages ? Les entreprises sur lesquelles ces stages ouvrent les yeux ne sont pas les mêmes, qu’on vive dans le Ve arrondissement de Paris ou à Aubervilliers. Extrait du site Rue89.com.


« Moi, en troisième, je rêvais d’un stage dans une pharmacie. Mais avec mon père, on n’en a trouvé aucune qui accepte, alors j’ai été en boulangerie. La plupart de mes copains aussi : c’était le plus facile. ». C’est Amadou qui parle. Il vient de Vitry, une banlieue délicate au sud de Paris. Kahina, qui fréquente aujourd’hui le même lycée que lui, à Ivry (Val-de-Marne), se flatte de s’être « débrouillée 100% seule »… pour atterrir dans le magasin de prêt-à-porter de la mère d’une copine : « Bien sûr que si j’avais vraiment pu faire ce que je voulais, j’aurais fait autre chose. Ce dont j’aurais rêvé, c’est un stage dans un centre médico-social ou une mairie. Mais c’est comme ça. ».

Chaque année, les élèves de troisième effectuent un stage d’observation en entreprise. Durée : deux à cinq jours. Les profs commencent à leur en parler à la rentrée, ils cherchent de leur côté. Plus ou moins épaulés par un parent, une voisine, un « ami de papa ».

Quand on la contacte pour obtenir la liste des stages de l’une de ses classes, une enseignante d’un établissement chic et tranquille du Ve arrondissement à Paris siffle un peu : « Vous savez, ils ont mille fois plus de réseau que moi ! »

Cabinet d’avocats ou galerie marchande

Alors que ses ouailles dénichent, tout en souplesse et à 14 ans, des stages en cabinet d’avocats, dans des boîtes de production ou à l’Institut Pasteur, ses pairs en poste dans des milieux plus difficiles -ou moins citadins- se félicitent d’avoir fini par placer un tiers de la classe à la galerie marchande du coin. Dans le centre-Bretagne, c’est plutôt chez le garagiste, à la PME de réparation de matériel agricole qu’ils passent la semaine. Parfois, à l’office notarial ou dans un laboratoire d’analyses médicales.

Vous vous méfiez des caricatures à gros traits ? Sur le papier, ce dispositif était, bien sûr, censé stimuler des vocations. Grandeur nature, il transpire pourtant un déterminisme qui ne démode pas Pierre Bourdieu et ses travaux sur la reproduction des élites. Quarante-six ans après la publication des « Héritiers » et même si les mots ont changé, « égalité des chances » oblige. Une prof bretonne y ajoute le manque d’entrain des élèves qui ne saisissent pas toujours l’occasion pour changer de milieu.

Les profs rongent leur frein

A Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les collègues de la prof agressée à cinq mois de grossesse sont ravis de voir la question émerger. Comme si les enseignants rongeaient leur frein de longue date sur ce dispositif qui reproduit des disparités sociales.

La preuve avec la photo des stages obtenus dans trois classes de troisième d’horizons très différents :

Chloé Leprince

Article extrait de www.rue89.com

 

Publié par Observateur des Inégalités, n° 81 de décembre 2010

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 09:12

Les inégalités sociales au collège
le 18 novembre 2010 

84 % des élèves des sections pour jeunes en difficulté au collège sont issus des catégories sociales défavorisées.


La réussite au brevet

Les résultats aux examens demeurent très liés à l’origine sociale des élèves, comme le confirme la publication des résultats au diplôme national du brevet pour la session 2009 par le ministère de l’éducation. Le taux de réussite passe de 68,4 % à 94,9 % selon que l’élève a un parent ouvrier ou cadre supérieur. De même, les chances d’obtenir une mention "bien" ou "très bien" varient de un à trois selon le milieu social : 44 % des enfants de cadres sont concernés, contre seulement 14 % des enfants dont le responsable est inactif.

Taux de réussite au brevet des collèges par catégorie sociale
Unité : %
Taux de réussite
Agriculteurs 91,7
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 86,5
Cadres supérieurs 94,9
Professions intermédiaires 88,8
Employés 82,6
Ouvriers 68,4
Ensemble 83,7
Source : ministère de l'éducation. Année des données : 2009

Les filières

Selon le milieu social, les élèves ne suivent pas non plus les mêmes filières. Ainsi, les enfants d’ouvriers représentent 33 % des admis au brevet pour la série technologique, contre 20,6 % dans la série générale. A l’inverse, les enfants de cadres supérieurs représentent 23,7 % des admis dans la série générale, contre 5,4 % seulement en série technologique.

Répartition des admis au brevet des collèges selon la catégorie sociale et la filière
Unité : %
Filière générale
Filière technologique
Agriculteurs 2,5 4,1
Artisans, Commerçants et Chefs d entreprises 9,5 9,2
Cadres 23,7 5,4
Professions intermédiaires 16,5 10,5
Employés 17,6 20,3
Ouvriers 20,6 33,2
Source : ministère de l'éducation. Année des données : 2009

Les écarts sont encore plus grands dans les filières qui accueillent les collégiens présentant des difficultés scolaires "graves et durables" (les sections d’enseignement général et professionnel adapté, soit 100 000 élèves sur 3,2 millions). Les enfants d’ouvriers, d’employés et des sans-activité représentent 84 % des élèves de ces filières, alors qu’ils constituent la moitié des jeunes qui suivent un enseignement général. Les enfants d’enseignants et de cadres en représentent 2 %, soit dix fois moins que leur part dans l’enseignement général. Les enfants de cadres moyens (les professions intermédiaires) ou d’artisans et commerçants sont eux aussi nettement sous-représentés.

Répartition des collégiens en fonction de la filière et de la catégorie sociale
Unité : %
  Enseignement général
Enseignement pour élèves en difficulté
Agriculteurs 2,3 1,3
Artisans, commerçants et chefs d'entreprise 9,4 4,5
Cadres supérieurs, professions libérales* 16,4 1,7
Professions intermédiaires* 14,2 5,6
Enseignants 3,4 0,3
Employés 17,6 13,7
Ouvriers 25,9 42,3
Sans activité 9,5 28
Retraités 1,4 2,5
* hors enseignants
Source : ministère de l'Education nationale, Repères et références statistiques 2007

Ces inégalités sociales au collège mesurent des écarts qui ne sont pas liés uniquement à la scolarité au collège : ils s’accumulent dès les petites classes. Mais la coupure entre primaire et collège, l’académisme des enseignements au secondaire et l’évaluation à répétition accroît encore les écarts entre milieux sociaux. Les modules de soutien évitent le pire sans permettre de réelle remise à niveau des élèves les plus en difficulté.

L’orientation précoce des enfants vers des séries spécialisées conduisant à des études courtes est aussi un profond vecteur d’inégalités sociales. Les pays où les écarts entre milieux sociaux sont les plus forts sont ceux qui trient le plus tôt (voir notamment sur ce sujet notre entretien avec la sociologue de l’éducation Nathalie Mons).

 

Publié par Observateur des inégalités, N° 81 de décembre 2010

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 09:08
JORF n°0279 du 2 décembre 2010 page 
texte n° 23 


ARRETE 
Arrêté du 17 novembre 2010 fixant au titre de l'année 2011 le nombre de postes offerts aux concours de recrutement de conseillers d'orientation-psychologues stagiaires 

NOR: MENH1027089A



Par arrêté du ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative en date du 17 novembre 2010, le nombre total de postes offerts aux concours de recrutement de conseillers d'orientation-psychologues ouverts au titre de l'année 2011 est fixé ainsi qu'il suit :
― concours externe de recrutement de conseillers d'orientation-psychologues (COP) : 50 ;
― concours interne de recrutement de conseillers d'orientation-psychologues (COP) : 15.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 14:31

Arrêté du 5 novembre 2010 habilitant les préfets à instituer des régies d'avances auprès des rectorats d'académie ou des services départementaux de l'éducation nationale pour le paiement des bourses nationales de l'enseignement privé sous contrat

        http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023086231&dateTexte=&categorieLien=id

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité