Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 17:27

Ecole : la scolarisation des enfants de moins de 3 ans relancée

 

 

le 17 01 2013

Dans une lettre aux personnels de l’Education nationale du 6 décembre 2012 présentant le projet de loi portant refondation de l’École, le ministre de l’Éducation nationale indiquait que 14 000 des 60 000 recrutements prévus durant le quinquennat seraient destinés au développement de l’accueil des enfants moins de trois ans et du dispositif "plus de maîtres que de classes". Ce déploiement, qui débutera à la rentrée scolaire 2013, est détaillé dans deux circulaires publiées le 15 janvier 2013.

La scolarisation des enfants de moins de trois ans à l’école maternelle sera développée en priorité dans les écoles des zones défavorisées : zones urbaines, zones rurales, zones de montagnes, départements et régions d’outre-mer. Dans les trois prochaines années, 30% des enfants de moins de trois ans des zones défavorisées devront être scolarisés. Actuellement, 11% de l’ensemble des moins de 3 ans le sont.

Le dispositif "plus de maîtres que de classes" consiste à affecter, dans certaines écoles primaires, un maître supplémentaire. Il s’agit de permettre la mise en place, au sein même de la classe, d’innovations pédagogiques en faveur de l’acquisition des savoirs fondamentaux (expression orale et écrite, mathématiques, méthodologie du travail scolaire). Les écoles concernées seront celles de l’éducation prioritaire, ainsi que des écoles repérées localement comme relevant de besoins similaires. Ce dispositif ne se substitue pas aux aides spécialisées, qui gardent toute leur pertinence pour les élèves en grande difficulté.

Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École devrait être présenté en Conseil des ministres le 23 janvier 2013.

Ecole : la scolarisation des enfants de moins de 3 ans relancée


Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 09:13
JORF n°0015 du 18 janvier 2013 page 
texte n° 4 


ARRETE 
Arrêté du 28 décembre 2012 fixant au titre de l'année 2013 le nombre de postes offerts au concours de recrutement des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux 

NOR: MENH1242174A



Par arrêté du ministre de l'éducation nationale en date du 28 décembre 2012, le nombre de postes offerts au concours de recrutement des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux ouvert au titre de l'année 2013 est fixé à 70, répartis selon les spécialités suivantes :
Administration et vie scolaire : 7.
Allemand : 2.
Anglais : 3.
Arts plastiques : 2.
Economie et gestion : 7.
Education physique et sportive : 4.
Espagnol : 3.
Histoire-géographie : 7.
Italien : 2.
Lettres : 10.
Mathématiques : 7.
Portugais : 1.
Sciences de la vie et de la Terre : 4.
Sciences physiques et chimiques : 5.
Sciences économiques et sociales : 2.
Sciences et techniques industrielles :
― option sciences industrielles : 3 ;
― option arts appliqués : 1 ;
― option biotechnologie génie, biologique : 0 ;
― option sciences médico-sociales : 0.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 09:12
JORF n°0014 du 17 janvier 2013 page 1092 
texte n° 5 


ARRETE 
Arrêté du 15 janvier 2013 fixant le taux des bourses de service public 

NOR: MENF1243504A


Le ministre de l'éducation nationale et le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, 
Vu le décret n° 2013-51 du 15 janvier 2013 relatif aux bourses de service public accordées aux étudiants bénéficiant d'un emploi d'avenir professeur, Arrêtent :


Le montant annuel de la bourse de service public allouée aux étudiants bénéficiant d'un emploi d'avenir professeur est fixé à 2 604 euros.


Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 15 janvier 2013.


Le ministre de l'éducation nationale,

Vincent Peillon

Le ministre délégué

auprès du ministre de l'économie et des finances,

chargé du budget,

Jérôme Cahuzac

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 08:22
JORF n°0014 du 17 janvier 2013 page 
texte n° 4 


ARRETE 
Arrêté du 28 décembre 2012 fixant au titre de l'année 2013 le nombre de postes offerts au concours de recrutement des inspecteurs de l'éducation nationale 

NOR: MENH1242175A



Par arrêté du ministre de l'éducation nationale en date du 28 décembre 2012, le nombre de postes offerts au concours de recrutement des inspecteurs de l'éducation nationale ouvert au titre de l'année 2013 est fixé à 115, répartis selon les spécialités suivantes :
Enseignement du premier degré : 75.
Information et orientation : 15.
Enseignement général :
― option lettres-langues vivantes :
― dominante anglais : 3 ;
― option lettres-histoire géographique :
― dominante histoire géographie : 4 ;
― dominante lettres : 2 ;
― option mathématiques-sciences physique et chimiques : 1.
Enseignement technique :
― option économie et gestion : 6 ;
― option sciences et techniques industrielles :
― dominante arts appliqués : 1 ;
― dominante sciences industrielles : 8.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 08:06
JORF n°0012 du 15 janvier 2013 page 985 
texte n° 20 


ARRETE 
Arrêté du 4 janvier 2013 portant abrogation de l'arrêté du 26 janvier 2007 relatif au prix de la vocation scientifique et technique des jeunes filles 

NOR: DFEC1240459A


La ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, 
Vu le décret n° 2012-778 du 24 mai 2012 relatif aux attributions de la ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, 
Arrête :

Article 1


L'arrêté du 26 janvier 2007 modifié relatif au prix de la vocation scientifique et technique des jeunes filles est abrogé.

Article 2


La directrice générale de la cohésion sociale, en qualité de déléguée interministérielle aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes, est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 4 janvier 2013.


Najat Vallaud-Belkacem 

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 19:18
Dès 1972, Mira Stambak et le CRESAS tentaient d'appeler notre attention sur les difficultés et échecs d'apprentissage de la langue écrite.

LA DYSLEXIE EN QUESTION, Armand Colin, 1972

Ils avaient bien raison et leurs observations et recommandations restent bien actuelles.

En porte témoignage l'ouvrage de Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale, membre de l'Académie des sciences :

LES NEURONES DE LA LECTURE, Odile Jacob, Aout 2007. 478 p.

Dans ce livre savant, on y découvre  cette définition, non moins savante, citons :

"La définition de la dyslexie prend en compte sa singularité même. Il s'agit d'une difficulté disproportionnée d'apprentissage de la lecture, qui ne peut s'expliquer ni par un retard mental, ni par un déficit sensoriel, ni par un environnement social ou familial défavorisé. Une conséquence importante de cette définition est que tous les mauvais lecteurs ne sont pas dyslexiques. Une surdité mal dépistée, un retard mental, de mauvaises conditions d'éducation, ou tout simplement la complexité des règles de l'orthographe peuvent expliquer que de nombreux enfants éprouvent des difficultés à apprendre à lire. Ce n'est qu'une fois toutes ces causes éliminées que l'on parlera de dyslexie au sens strict." p. 312 Qu'est-ce que la dyslexie ?

On mesure  le chemin encore à parcourir pour parvenir à un concept clair à défaut d'être scientifique. Mira Stambak a toujours raison d'avoir alerté l'opinion publique. Sans doute dans la définition proposée, le terme important est le qualificatif "disproportionnée" appliqué au substantif "difficulté", également conceptuellement mal défini.
Pour échapper à une telle tenaille, il faut être vraiment un écolier exceptionnel.

C'est une définition qui se veut savante et scientifique, catactérisée par la preuve, en l'occurrence par l'absence de preuve !
Mais le CRESAS, depuis longtemps a disparu. Supprimé ! Il est vrai que l'équipe ne cessait de poser des problèmes en des termes qui n'étaient guère "politiquement corrects" dans une société qui évoluait vers le "libéralisme éclairé". Dans le même temps, le débat inné/ acquis faisait rage et la pertinence des orientations scolaires, sans cesse, réinterrogés. On osait même remettre en cause les très originales classes de perfectionnement pour arrièrés mentaux créées par la loi de 1909. Certes, elles avaient évolué depuis qu'Alfred Binet avait inventé le concept d'arriération scolaire pour désigner l'enfant en difficulté d'adadaptation à l'école de la République. Combien d'enfants ont ainsi été orientés vers ces structures scolaires non sans avoir eu à subir les fameux tests du célèbre chercheur allié au Dr Simon ! 
Le CRESAS exit, la société se devait de trouver d'autres explications à un constat aussi ancien que l'école existe. C'est depuis, une trentaine d'années ce à quoi nous assistons dans un silence consensuel assourdissant. Il faut croire que tout le monde y trouve son compte.
Article posté le 15 septembre 2009, régulièrement actualisé. 

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 10:47

JORF n°0303 du 29 décembre 2012 page 
texte n° 8 


DECRET 
Décret n° 2012-1477 du 27 décembre 2012 fixant des modalités exceptionnelles de recrutement dans certains corps enseignants et d'éducation relevant du ministre chargé de l'éducation  nationale 

NOR: MENH1237792D

Lien : 

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026855149&dateTexte=&categorieLien=id

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 08:56
DECRET 
Décret du 13 décembre 2012 portant nomination (inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche) - M. RINGARD-FLAMENT (Jean-Charles) 

NOR: MENI1237196D


Le Président de la République,
Sur le rapport du Premier ministre, du ministre de l'éducation nationale et de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu la loi n° 84-834 du 13 septembre 1984 relative à la limite d'âge dans la fonction publique et le secteur public, modifiée par les lois n° 86-1304 du 23 décembre 1986 et n° 94-530 du 28 juin 1994 ;
Vu le décret n° 94-1085 du 14 décembre 1994 relatif aux modalités de nomination au tour extérieur dans certains corps d'inspection et de contrôle de la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 99-878 du 13 octobre 1999 modifié relatif au statut du corps de l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche, notamment le II et le III de son article 5, ensemble les articles R.* 241-6 à R.* 241-16 du code de l'éducation ;
Vu l'avis favorable émis le 10 décembre 2012 par la commission chargée d'apprécier l'aptitude à exercer les fonctions d'inspecteur général ;
Le conseil des ministres entendu,
Décrète :

Article 1


M. Jean-Charles RINGARD-FLAMENT est nommé inspecteur général de l'éducation nationale (5e tour).

Article 2


Le Premier ministre, le ministre de l'éducation nationale et la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l'application du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 13 décembre 2012.


François Hollande 


Par le Président de la République :


Le Premier ministre,

Jean-Marc Ayrault

Le ministre de l'éducation nationale,

Vincent Peillon

La ministre de l'enseignement supérieur

et de la recherche,

Geneviève Fioraso

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 08:14
JORF n°0290 du 13 décembre 2012 page 19478 
texte n° 4 


ARRETE 
Arrêté du 29 novembre 2012 relatif au concours général des lycées 

NOR: MENE1240888A


Le ministre de l'éducation nationale,
Vu le code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 3 novembre 1986, modifié notamment par l'arrêté du 23 décembre 2008, relatif au concours général des lycées ;
Vu l'avis du Conseil supérieur de l'éducation du 22 novembre 2012,
Arrête :

Article 1


Les dispositions de l'article 2 de l'arrêté du 3 novembre 1986 modifié susvisé sont remplacées par les dispositions suivantes :
« Le concours général des lycées porte sur les disciplines mentionnées en annexe du présent arrêté. La durée de chaque épreuve est précisée en regard. »

Article 2


Le point 10 du règlement du concours général figurant en article 3 de l'arrêté du 3 novembre 1986 modifié susvisé est reformulé de la manière suivante :
« 10. L'examen des compositions donne lieu à l'attribution éventuelle par le ministre, sur proposition des présidents de jurys, des récompenses suivantes : prix (premier, deuxième et troisième prix) ; accessits (premier au cinquième) ; mentions (dix au maximum). S'agissant d'une compétition de type spécifique ne visant à récompenser que les meilleurs concurrents, aucun classement ni aucune notation n'est attribué aux autres candidats. »
Après le point 11, ajouter le point 12 suivant :
« Les élèves des établissements français à l'étranger peuvent être présentés à l'ensemble des épreuves, y compris à l'épreuve de la langue du pays dans lequel ils vivent. »

Article 3


Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur en classes de première et terminale à compter de la session 2013 du concours général.

Article 4


Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 29 novembre 2012.


Pour le ministre et par délégation :

Le directeur général

de l'enseignement scolaire,

J.-P. Delahaye


Nota. ― Le présent arrêté et son annexe seront publiés au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative en date du 3 janvier 2013 sur le site http://www.education.gouv.fr.

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 08:16
JORF n°0286 du 8 décembre 2012 page 19262 
texte n° 5 


ARRETE 
Arrêté du 28 novembre 2012 fixant le calendrier scolaire de l'année 2013-2014 (rectificatif) 

NOR: MENE1240571Z



Rectificatif au Journal officiel du 1er décembre 2012, édition électronique,

Partager cet article
Repost0
Published by Yves Marion - dans Enseignement - scolarité