Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : yvesmarion blog-notes
  •  yvesmarion blog-notes
  • : Histoire de l'école primaire, littérature pour la jeunesse, Paul-Jacques BONZON, Amis de l'ancienne baronnie de Néhou, anciens du collège de Périers (50), recherches généalogiques et historiques, Société des Antiquaires de Normandie, Société d'archéologie et d'histoire de la Manche....
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 20:56

Un portrait de femme, raconté à la manière d’une passionnante enquête, qui contribue à dissiper l’insupportable silence qui entoure ces pionnières oubliées.

Madeleine Deries (1895-1924),
première docteure « ès histoire » : itinéraire
d’une étudiante au début du XXe siècle

Préface de Rebecca Rogers
Professeure en histoire de l'éducation
Université Paris Descartes
 
ouvrage publié en mai 2017 par
les Presses universitaires de Caen Normandie et l'Université inter-âges de Normandie
Collection "Quaestions", 352 pages, illustrations couleur & NB
ISBN : 978-2-84133-846-7
Prix : 25 €
 
 

Présentation : La mémoire collective nationale, qui a bien intégré le souvenir de la première femme bachelière, ne se souvient pas de celle qui fut la première à se voir décerner le titre de docteur ès lettres en histoire. Pas davantage dans sa région que dans son département d’origine ! Pourtant, elle est Normande. Après une licence de lettres obtenue à Caen et des études à la Sorbonne, c’est en 1923 que Madeleine Deries, une Saint-Loise, a ce privilège. L’événement est salué partout comme l’aboutissement d’une longue démarche d’émancipation féminine. Les amis, la presse, la communauté tout entière ne ménagent pas leurs congratulations hautement méritées. Ses thèses ont été publiées – Le district de Saint-Lô pendant la Révolution et L’école centrale du département de la Manche : an IV-an XI –, suivies d’articles d’un incontestable intérêt historique. Madeleine Deries représente cette longue revendication légitime d’égalité des sexes devant la connaissance. La jeune Saint-Loise, de ce point de vue, à la manière d’un guide de haute montagne, est une ouvreuse de voie. Son parcours, exemplaire à plus d’un titre, méritait bien qu’on s’y attarde. Et, pour ajouter à la pertinence de l’entreprise, la jeune femme, née en 1895, pleinement inscrite dans la vie locale saint-loise et caennaise du début du XXe siècle, va également vivre intensément les événements liés à la Grande Guerre avant de rejoindre Paris et sa prestigieuse université, la Sorbonne, tout en éprouvant les heurs et malheurs de la vie conjugale et de la maternité.

L'auteur : Formé aux sciences humaines, à la psychologie, à la sociologie, à l'histoire, aux sciences de l'éducation, diplômé de l'Université de Caen,Yves Marion, inspecteur honoraire de l'éducation nationale, consacre l'essentiel de ses activités à la recherche et à la mise en valeur du patrimoine. Historien, chercheur, biographe et conférencier, ses principaux intérêts l'ont principalement orienté vers la défense et l'illustration de l'école sous toutes ses formes et au travers de son histoire, celle des hommes et des femmes qui la représentent, celle des valeurs et des connaissances transmises notamment par la lecture et la littérature pour la jeunesse. Président de la Société des Antiquaires de Normandie, président des Amis de l'ancienne baronnie de Néhou, vice-président de la section manchoise de l'AMOPA, il est aussi membre de la Société d'archéologie et d'histoire de la Manche (SAHM) et de plusieurs autres sociétés culturelles.

Commande

- Université de Caen Normandie • Presses universitaires de Caen • MRSH • CS 14032 Caen Cedex •
Tél. : 02 31 56 62 20 • https://www.unicaen.fr/puc • puc@unicaen.fr

- chez un libraire (diffusion/distribution : FMSH-DID)

- Sur le site de vente en ligne aux particuliers du Comptoir des presses universitaires : www.lcdpu.fr

Contact : marion.yves@orange.fr

 

 

 

 

 
Première de couverture

Première de couverture

Partager cet article

Repost 0

commentaires